ceinture pelviennes os plat

D- La ceinture pelvienne.

L'os pelvien ou ceinture pelvienne est un ensemble osseux formé par:

            Le sacrum.

            Les 2 os coxaux (os iliaques).

            Leurs 3 articulations: 2 sacro-iliaque et la symphyse pubienne.

Forme de cuvette fermée en bas par les muscles du périnée.

Unit le membre pelvien (inférieur) au tronc.

 

Rôles:

Soutien des viscères abdominaux.

Soutien du corps pour permettre la position debout.

Sexualisation très poussée liée à la parturition (parturition=possibilité de grossesse) (forme et orifice caudal).

 

1- Os coxal (os iliaque).

Os plat pair et non symétrique.

Formé primitivement de 3 parties: ilion, pubis et ischion.

Se réunissent au niveau de l'acétabulum, formant le cartilage en Y.

            Ilion: partie crâniale de l'os.

            Ischion: partie dorso-caudale.

            Pubis: partie ventro-caudale.

Comparé à une « hélice ».

on distingue 3 parties:

            segment crânial: aile iliaque.

            Aplati et large.

            Regarde en dehors et un peu en arrière.

            Segment caudal: pourtour osseux du formen obturé (trou obturateur).

            Moins large que le segment crânial mais plus en avt et en dedans.

            Constitué par pubis et ischion.

            Regarde en dehors et en avt.

2 parties ds des plans presq perpendiculaires.

            Segment moyen:

            Épais et étroit.

            Porte l'acétabulum (ex cavité cotyloïde).

2 faces, latérale (exopelvienne) et médiale (endopelvienne), et 4 bords.

 

1.  Face exopelvienne: de haut en bas, 3 parties correspondant aux 3 segments de l'os.

1.  la face latérale de l'aile iliaque ou surface glutéale.

2.  l'acétabulum.

3.  La face latérale du pourtour osseux et du foramen obturé.

 

a) surface glutéale. 

Limitée par:

            en haut, le bord crânial de l'os ou crête iliaque,

            en avt, le bord ventral concave,

            en arrière, le bord dorsal et la grande incisure (échancrure) sciatique,

            en bas, continue avec le segment intermédiaire.

 

3 lignes courbes.

Glutéale ventrale: bord crânial de la grande incisure sciatique, se porte vers le haut et en avt.

Se termine sur la crête iliaque près de l'épine iliaque antéro-supérieure (EIAS).

Glutéale dorsale: en arrière de la ligne ventrale, presque verticale.

Se termine sur la crête iliaque.

Glutéale caudale: inconstante, commence en avant de la ventrale et se perd à la partie caudale du bord ventral.

Gouttière verticale (passage de l'artère fessière).

Sépare l'origine des lignes ventrale et dorsale.

 

3 champs st limités par les lignes glutéales:

            Dorsal: rugueux ds son 1/3 crânial, insertion du grand glutéal.

            Intermédiaire: insertion sur toute son étendue du glutéal moyen.

            Ventral: insertion sur toute étendue du petit glutéal.

Juste en avt de la ligne ventrale, s'ouvre le trou nourricier.

 

b) acétabulum.

Face latérale du segment intermédiaire, au-dessus du foramen obturé plus près du bord ventral.

Cavité creusée dans l'épaisseur de l'os.

Hémisphérique (diamètre vertical un peu plus grand que l'horizontal).

Regarde en dehors, en avant et en bas.

Limité par le limbus (ex sourcil cotyloïdien) mince et irrégulier.

En haut, le sillon supra-acétabulaire: droit fémoral.

En arrière, le sillon infra-acétabulaire: passage du tendon de l'obturateur externe.

3 incisures (fonctions des 3 os primitives):

            en avant et en haut, l'incisure ilio-pubienne,

            en arrière, l'incisure ilio-ischiatique,

            en bas, l'incisure ischio-pubienne, large de 3 cm, sur ses 2 lèvres, s'insère le ligament transverse de l'acétabulum.

2 régions distinctes:

Une région périphérique, articulaire, la surface semi-lunaire en forme de croissant à concavité caudale, recouverte de cartilage.

Complétée par le labrum (logement de la tête du fémur).

            Corne ventrale: effilée mince, à distance du foramen obturé.

            Corne dorsale: large, saillante, surplombe le foramen obturé.

Entre les 2, insertion du ligament transverse de l'acétabulum.

Une région centrale: la fosse acétabulaire.

Grossièrement quadrilatère, non articulaire.

 

c) le pourtour du foramen obturé.

Limité par: en avant et en dedans, le pubis, en arrière et en dehors, l'ischion.

4 zones caractéristiques à décrire:

1.  La branche supérieure du pubis.

            Oblique en dedans, en avant et en bas.

            Bord crânial (crête pectinéale), insertion du faisceau superficiel du pectiné.

            Au-dessus et jusqu'à l'acétabulum, insertion du ligament pubo-fémoral.

2.  Le corps du pubis.

            Large, quadrangulaire.

            Sommet, médial: épine pubienne.

            Saillie pyramidale plus ou moins développée.

            Insertions: le ligament inguinal.

            En dedans de l'épine pubienne.

            Insertions des abdominaux: droit, pyramidale et oblique externe et du long adducteur.

3.  La branche ischio-pubienne.

            Du corps du pubis jusqu'à la tubérosité ischiatique.

            Bord caudal épais (colline des adducteurs).

            Insertions:        partie ventrale, de l'avant vers l'arrière.

                        Long adducteur, court adducteur, Gracile.

                        Partie moyenne:

                                   Bord crânial, obturateur externe.

                                    Bord caudal, grand adducteur.

4.  Corps de l'ischion.

            Ferme le trou obturateur en arrière.

            Insertions du carré fémoral.

            Du ligament ischio-fémoral.

            La tubérosité ischiatique sera décrite avec le bord dorsal.

 

d) foramen obturé.

Grossièrement ovalaire.

Fermé par 2 membranes:

            Obturatrice externe avec qq fibres transversales.

            Obturatrice interne, plus large qui ferme la presque totalité du foramen.

 

 

2.  Face endopelvienne (médiale):

3 zones à décrire: ligne arquée au dessus en dessous.

 

a) ligne arquée (ou innominée).

Oblique en bas, en avt et en dedans, décrivant une courbe à concavité dorso-médiale.

n'atteint pas en arrière le bord dorsal et se termine à l'angle de la surface auriculaire.

Divise la face médiale en 2 parties.

Mousse à sa partie dorsale (qq fibres de l'iliaque).

Tranchante à sa partie ventrale: insertion du petit psoas.

Se continue avec la crête pectinéale.

 

b) au dessus de la ligne arquée.

3 régions distinctes.

            Fosse iliaque: occupe les 2/3 ventraux.

            Lisse et excavée, regarde en haut, en avt et en dedans.

            Gros trou nourricier s'ouvre à sa partir dorso-caudale.

            L'iliaque s'insère ds ses 2/3 crâniaux.

Le 1/3 postérieur.

            Surface auriculaire, (2) partie caudale, articulaire avec le sacrum.

            En forme d'équerre à concavité dorso-crâniale.

            Saillante, en rail « plein » qui s'encastre ds l'auricule du sacrum.

            Tubérosité iliaque, est au dessus et en arrière de la surface articulaire.

            Saillante et rugueuse.

            Insertions:

                        Ligament interosseux (1).

                        Ligament sacro-iliaque dorsal (8).

                        Ligaments ilio-lombaires (4).

                        Ligaments ilio-articulaires (5).

                        Ligaments sacro-tubéral (6).

 

c) en dessous de la ligne arquée.

Présente:

En haut: La surface quadrilatère,

située en arrière et au dessus du foramen obturé.

Jonction entre pubis et ischion.

Plane, lisse.

Insertion de l'obturateur interne.

 

En arrière: la face pelviennne de l'ischion.

L'obturateur interne y poursuit son insertion.

 

En bas: la face médiane de la branche ischio-pubienne.

De haut en bas,

            la membrane obturatrice interne

            poursuite de l'insertion de l'obturateur interne

            ligament sacro-tubéral

            muscles du périnée (transverses profond et superficiel)

            corps caverneux.

En avt,

            élévateur de l'anus.

 

 

 

3.  Bord crânial: Repères osseux.

Crête iliaque.

Longue de 25cm environ rejetée en dehors.

Convexe en haut ds un plan vertical.

Pt culminant étant un peu en arrière de la moitié de la crête.

Contournée en S italique ds le plan horizontal.

            Concave en dedans ds sa partie ventrale.

            Concave en dehors ds sa partie dorsale.

S'étend depuis:

            l'épine iliaque antéro-supérieure (EIAS)

            jusqu'à l'épine iliaque postéro-supérieure (EIPS).

 

Tubercule glutéal (ou fessier): environ 4cm de l'extrémité ventrale.

Aplati de haut en bas, surplombant la surface glutéale.

Insertion sur le bord latéral, du fascia lata (6).

 

2 tiers ventraux:

Répondent à la convexité abdominale.

Divisés par une crête médiane en 2 versants.

Insertions:

            versant latéral, l'oblique externe (4)

            crête, l'oblique interne (3)

            versant médial, le transverse de l'abdomen (2).

 

1/3 dorsal:

Correspond au resserrement paravertébral.

Divisé en 2 versants inclinés.

Insertions:

            versant médial, épais et large

            masse sacro-lombaire (8)

            en avt, 2 faisceaux du ligament ilio-lombaire (7)

            crête, carré des lombaires (9)

            versant latéral, grand dorsal (10) et prolongement du grand glutéal.

 

4.  Bord ventral: courbe à concavité crânio-médiale, présente de haut en bas: de l'EIPS à l'épine du pubis.

L'épine iliaque antéro-supérieure (a).

Face médiale,

            lisse

            insertions:

                        iliaque

                        près du sommet, ligament inguinal (1) (ou arcade crurale).

Face latérale,

            rugueuse

            insertions:

                        moitié ventrale, sartorius (2)

                        en arrière, tenseur du fascia-lata (3).

 

L'incisure interépineuse ventrale (b).

Peu marquée.

Passage des fibres ventrales de l'iliaque.

 

 

L'épine iliaque antéro-inférieure (c).

Saillante.

Insertions:

            droit fémoral (4)

            ligament ilio-fémoral (5).

 

Le sillon du psoas (d).

Réflexion des fibres du psoas.

 

Éminence ilio-pubienne (e).

Insertion de l'arcade ilio-pectinée.

 

Crête pectinéale (f).

Insertion du pectiné.

 

Epine du pubis (g).

Insertion:

            ligament inguinal

            muscles abdominaux.

 

 

5.  Bord dorsal: de l'EIPS à la tubérosité ischiatique, présente une alternance de creux et de saillies plus importantes que le bord ventral, de haut en bas.

L'épine iliaque postéro-supérieure.

Saillante.

Insertion du ligament sacro-tubéral (LST).

 

Une incisure, interépineuse dorsale.

Peu marquée.

Pousuite de l'insertion du LST.

 

L'épine iliaque postéro-inférieure.

Peu saillante.

Insertion du LST et du ligament sacro-épineux (LSE).

 

La grande incisure sciatique.

Profonde, fortement concave en arrière.

Passage du muscle piriforme.

 

L'épine sciatique.

Insertions:

            sommet, le LSE

            face médiale, élévateur de l'anus (face endopelvienne)

 

La petite incisure sciatique.

Au dessous de l'épine, presq verticale.

Gouttière (passage de l'obturateur interne).

            Bord crânial, le jumeau supérieur.

            Partie caudal, le jumeau inférieur.

 

 

 

 

La tubérosité ischiatique.

Fortement saillante.

Insertions des muscles dorsaux de la cuisse (ischio-jambiers).

De dedans en dehors:

            semi-tendineux (1), long biceps fémoral (2)

            semi-membraneux (3).

le long du bord interne, le LST (4).

 

6.  Bord caudal: compris entre l'épine du pubis et la tubérosité ischiatique.

2 parties.

Segment ventral, articulaire.

Oblique en bas et en arrière.

            Surface symphysaire,

            S'articule avec une surface analogue du pubis controlatéral.

            Symphyse pubienne,

 

Segment dorsal,

Coudé sur le précèdent.

Insertions:

            fascias (1) et muscles du périnée

            transverse et profond (3) et superficiel (2)

            corps caverneux (4).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×